Articles marqués avec ‘flash’

Dans les coulisses de Profoto : Göran Marén

Ecrit par Manon Clavelier sur . Publié dans Les coulisses de Profoto, Profoto

© Andrea Belluso

 

Profoto est plus qu’une marque et une gamme de produits. C’est aussi un lieu où nous travaillons. Vous êtes-vous déjà demandé qui était derrière la conception de l’un ou l’autre de nos produits ? Cette nouvelle série d’articles va vous permettre de les découvrir. Proposée par le blog global, c’est la seconde série adaptée sur le blog français et voici son deuxième épisode.

Avec 50 employés au siège social à Stockholm, Profoto n’est pas une grosse entreprise. Cependant, elle a a la chance d’évoluer régulièrement. Demandez simplement à Göran Marén, dont le rôle a radicalement évolué au fil des années.

« Je suis ici depuis 10 ans maintenant » explique Göran. « J’ai débuté à l’entrepôt, en poussant des chariots (NDLR : parallèlement à ses études en ingénierie mécanique). On m’a demandé si je voulais travailler en Recherche et développement (R&D) comme administrateur. Je suis ensuite devenu chef projet, et depuis près d’un an, je suis l’un des deux chefs produits chez Profoto. »

 

Que fait un chef produit ?

« Nous avons une sorte de liste secrète avec tous les produits que nous voulons créer.  En premier lieu, je suis responsable du choix des produits que nous allons développer. Ensuite, je rédige un cahier des charges élémentaire pour le produit et devient le référent de son processus de développement. Une fois le produit terminé, je suis chargé de le lancer sur le marché. Qui pourrait le vouloir ? Qu’est-il judicieux de faire ? Ce genre de chose. Je dois suivre son lancement et essayer de comprendre comment le produit a été accueilli. »

 

C’est beaucoup …

« Heureusement, nous sommes deux chefs produits chez Profoto et nous nous partageons les projets. »

 

Et quels produits as-tu supervisé jusqu’à présent ?

« Jusqu’à présent, le Pro-B4, les têtes ProPlus et les dernières versions du ProDayLight. »

Concours : Les Photographies de l’année

Ecrit par Alexandre (Profoto) sur . Publié dans Actualités, Evenements, Profoto



 

Organisé depuis 2009 par l’Agence pour la Promotion de la Photographie Professionnelle en France (APPPF) le concours « Les Photographies de l’année » est ouvert à tous les photographes professionnels.

 

Le concours des photographies de l’année se veut le témoin d’une photographie réfléchie, créative, fruit de l’imagination, de la sensibilité et du travail d’auteurs photographes. Preuve s’il en est que le talent est là. L’imagination et la créativité des photographes professionnels prouvent que la photographie est toujours bien vivante.

 

Quinze catégories, auxquelles s’ajoute un trophée d’honneur et la Photographie de l’année, seront récompensées en mars 2012 lors d’un évènement regroupant les 45 finalistes, les partenaires, la presse et le monde de la photographie en France et en Europe.De nombreux partenaires, dont Profoto pour la première année, s’associe afin de doter les différentes catégories.

 

Les soumissions sont ouvertes jusqu’au 15 janvier 2012, les images doivent avoir été réalisé dans l’année 2011 et s’inscrire dans l’une des catégories suivantes :

 

1   – Photographie animalière

2   – Photographie d’architecture

3   – La Photographie création numérique

4   – Photographie culinaire

5   – La Photographie humaniste

6   – Photographie jeune talent

7   – Photographie de mariage

8   – Photographie de mode et beauté

9   – Photographie de nature et d’environnement

10 – La Photographie de nature morte

11 – Portrait

12 – Photographie de paysage

13 – Photographie de reportage

14 – Photographie de spectacle

15 – Photographie de sport

16 – Photographie de l’année

 

Pour découvrir les modalités complètes de participation ainsi que le déroulé de l’évènement, rendez-vous sur : >www.photographiesdelannee.com

 

Retrouvez les lauréats 2011 sur www.photographiesdelannee.com/galeries/

Le D1, avec ou sans cloche ?

Ecrit par Alexandre (Profoto) sur . Publié dans Profoto, Tests

 

Cet article est une traduction libre de l’article « A closer look at the D1″ du blog Profoto USA.

DC Chavez, photographe et vidéaste américain, a réalisé des tests sur les monoblocs D1 afin de pouvoir répondre aux questions des utilisateurs :

 

« J’ai vu les D1 pour la première fois lors de l’évènement Profoto Assistant en mars et j’ai tout de suite été impressionné par la qualité du produit et par la gamme de puissance qu’il pouvait exploiter. Les D1 sont numériques et précisément ajustables sur une amplitude de 7  f-stop, par pas de 1/10ème, permettant un contrôle précis. Le D1 1000 Air peut ainsi délivrer n’importe quelle puissance comprise entre 1000 et 15,6 watts/seconde.

 

J’ai été stupéfait de pouvoir, avec un seul D1,  partir en extérieur et dépasser la puissance du soleil , et avoir une utilisation en studio avec des puissances suffisamment faibles pour utiliser les plus grandes ouvertures et obtenir de faibles profondeurs de champ sans utiliser de filtres ND. J’ai aussi vraiment été impressionné par le système AIR et la quantité de réglages qu’il était possible d’ajuster sans même toucher le flash. Le logiciel Profoto Studio permet aussi de contrôler les flashes équipés du système Air à partir d’un ordinateur.

 

Après avoir vu une vidéo de démonstration du D1 par Tony Corbell, j’ai absolument voulu tester un kit et voir de quoi il était capable.

 

Je suis obligé d’admettre que j’ai été surpris lorsque j’ai vu la face avant du D1 : où était la cloche des têtes standards ? Est-ce que le D1 fonctionnerait avec tous les modeleurs? La brochure du D1 indique que les flashes sont « conçus pour une utilisation avec des boites à lumière et des parapluies, avec ou sans réflecteurs additionnels ». Mes inquiétudes furent rapidement transmises à un représentant Profoto. Il m’expliqua que le dépoli avant était amovible et pouvait être remplacé par une cloche en verre qui me permettrait de retrouver l’aspect de la cloche standard à laquelle j’étais si habitué.

 

Je suis alors descendu chez Samys Camera (Playa Vista) où j’ai pris un kit D1 1000 et quelques modeleurs pour effectuer une série de tests.

J’ai également pris le kit de cloches en verre pour comparer le flux lumineux entre la cloche et le dépoli d’origine :

 

Voici quelques vues du D1 avec le dépoli standard et la cloche en verre optionnelle. Les flèches blanches indiquent les crochets de fixations de ces deux accessoires.